Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petit clin d’œil paritaire destiné non pas à Guy Marchand mais aux ogres de Barback...

 

FEMME

 

J'ai mon lot d'injustices au d'ssus d'moi qui plane

J'ai le cœur gros et la vie mélomane
Je suis presque toujours plutôt fière d'être une femme
Sauf quand on utilise mes traits pour adoucir l'effet haine de ma flamme

 

 

Je ne suis pas de celles, donneuses de leçons qui blâment

Je pardonne même parfois des choses infâmes

mais pour moi le plus profond des drames

C'est qu'on s'engraisse sur le dos de jeunes qu'on affame

 

 

Je n'suis pas parfaite, je tiens parfois l'coup grâce à toutes sortes de cames

On doit toujours assurer partout, être une grande dame

Bosser, éduquer et être sexy glam'

Les jambes toujours lissées, polies à coups de lames

 

 

Si jamais, j'me laisse couler, souvent dans la vie je rame

Je ressens tout en direct,uppercut,crochet au coeur, j'ai du bleu à l'âme

Mais aujourd'hui, je dois me planquer et sécher mes larmes

Wonderwoman, business girl issue chez l'oncle Sam

 

 

J'voudrais mettre en échec les hommes qui jouent avec les dames,

Ces fous, au ton cavalier qui se prennent pour des rois et qui brament

Misogynes accomplis, au cerveau cuit, qu'ils crament

Un collier de leurs bijoux au  cou, en cérémonie profane

 

 

Je garde mes secrets, sous ma peau diaphane,

Comédienne intermittente des pièces d'Aristophane

Une chose est sûre, si chacun éduquait son âme

On rassemblerait plus qu'on différencierait un homme et une femme.

 

JPRL

Partager cet article

Repost 0