Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fontaine, je ne boirai pas de ton eau...

(Tant pis pour ceux qui ne peuvent plus me voir en peinture...)

Mise en abîme

La Toile... Hopper,ô rage,ô désespoir.

Hier, au Musée dont je suis l'un des conservateurs, j'ai fait tomber un Boudin dans un urinoir Duchamp. Il a fallu, à l'origine ce Courbet pour admirer cette fin du monde surréaliste et haranguer ses collègues de pinceaux...

Ensuite, entrés avec mes amis peintres avertis dans ce réduit pour la constatation du méfait, je vous dépeins la palette des émotions suscitées : pénétrant dans la pièce en premier, Miro ne voit rien, alors Georges Braque la lumière sur ce Clair Obscur, ce ready-made fortuit. Le cas ravage, divise la communauté, même au sein des esprits les plus ouverts, à l'instar de Degas. Ainsi, au cri de Munch succède la béatitude dans cette caverne de Dali, baba. Cézanne n'ont guère saisi la portée symbolique, artisitique et novatrice de mon œuvre. Ils ne semblent pas l'encadrer. Peu de temps après, la scène du crime se retrouve barrée d'un Rubens. Malgré tout, sur un ton Léger, osé-je dire que je voulais juste y laisser Magritte et que même Léonard, devin, chie...

Moralité : Couler un bronze, ne rapporte pas toujours de l'or, ne vaut pas toujours Monet...

JPRL

Partager cet article

Repost 0