Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bruissement de landes

 

Il est de ces terres infertiles

Que se réserve la nature

Où les esprits guère serviles

Ne s'offrent qu'à celui qui cherche l'état pur.

 

Au détour de veines caillouteuses

Sinueuses marbrures de landes

Peu de place pour des projets à fin douteuse

Dans ce pays qui renaît de ses cendres

 

Et si, près de l'"enfer froid" aujourd'hui

Aux confins des brumeuses tourbières

Vous percevez des pas de chiffonniers aguerris

Ou des craquements de charrette un soir d'hiver

 

Prenez garde, regagnez le plus proche âtre

Mieux vaut laisser tranquille l'Ankou dans sa besogne

Quelques bûches empourpreront votre visage blanchâtre

Mais méfiez-vous tout de même de cette porte qui cogne...

 

JPRL

Bruissement de landes

Partager cet article

Repost 0