Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La rivière sort de son lit, submergé

Elle inonde les terres arides,

Séchées, craquelées , par ma vie consumée

Elle irrigue les rigoles creusées par mes rides

Quand le sable dégringole, du côté des instants passés

Non pas de méprise,ce ne sont pas des larmes acides

Elles ont même plutôt un goût sucré

Mais je vidange et me décide

Avant ma vie d'ange, du reste, de profiter.



 

JPRL

Partager cet article

Repost 0