Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Montre-moi ton équipe de France de football et je te dirai qui tu es...

 

14 juillet 1998 : Le peuple français, uni, sort dans les rues pour célébrer ses héros dont il est si fier. En effet, l'équipe de France « Black, Blanc, Beur », symbole d'une intégration sociale réussie, vient de se hisser sur le toit du monde footballistique. Planète Football qu'elle dominera pendant 4 ans : les quatre glorieuses...On vante alors sa rigueur, son engagement, sa formation et la créativité d'un génie: Zidane.

 

09 juin 2013 : Quinze ans ont passé. Bien que finalistes heureux en 2006 sous l'ère Domenech ( grâce notamment à la résurrection de son Messie...) , le coq français déchante aujourd'hui et arbore un plumage terni par de multiples faits de  « Je », hors « jeu » , qui ont défrayé la chronique. Certains ayant même pris une telle ampleur qu'ils en sont devenus des Affaires d’État, agitant les plus hautes sphères, faisant la Une des actualités...(épisode du bus de 2010, Affaire Zahia)

 

Reflet et produit d'une société en crise, l’Équipe de France se cherche, cherche un leader, un projet de jeu, de la créativité, une âme, et semble le plus souvent résignée. Défaut de formation, d'éducation, les jeunes footballeurs français s'égarent sur leur champ de jeu comme le font les jeunes (18/30 ans) français dans le monde du travail aujourd'hui.

 

La France est un pays de second rang. Si son équipe de football a perdu 3-0 (tout un symbole...), quinze ans après l'obtention de sa 1ère étoile, face à un Brésil actuel conquérant, en plein boom économique, ce n'est pas une question d'identité de joueurs mais d'identité même. Enfin, si le foot reste un jeu(?), l'  « alea » (au sens de R.Caillois) y trouve de moins en moins sa place et notre équipe, à l'image de notre pays, devra produire un « Je » avant de faire du jeu. Miroir mon beau miroir...

 

JPRL

Partager cet article

Repost 0